Qu'est-ce que le yoga ?

II,46 sthirasukham asanam
Ferme et heureuse la posture

Le terme d'asana signifie proprement l'assise. Il marque par excellence une stabilité, mais il est loin de se définir aussi simplement. On peut dire qu'il comprend la pratique, l'esprit de la pratique et le but, tout cela en un même terme donné au singulier et deux qualificatifs précis : ferme et heureuse... Les yama et niyama, qui précèdent l'asana, président à sa réalisation...

Extrait de : Patanjali - Les Yogasutra

Texte traduit et annoté par Alyette Degrâces

 

Le yoga ne se limite pas aux postures, mais il met en mouvement et en acte l’être humain tout entier. En levant les peurs, il est un ancrage en soi-même, un point d’appui vers la confiance en soi et dans l’autre.

Contrairement au monde actuel qui nous met en cases et nous y enferme, le yoga  c’est de l‘ « être ensemble » ; le yogui ne s’isole pas du monde, il est présent au monde et ajuste ses besoins avec discernement.

Le yoga c’est aussi l’éloge de la lenteur ; en effet on n’apprend pas le yoga en 200 heures ni en 1000 ; sans la persévérance, sans la stabilité dans le temps, sans une pratique régulière, rien ne se passe. C’est l’engagement et le cheminement de toute une vie  et c’est en même temps une école de liberté.

 

(Résumé d’une conférence d’Isabelle Morin Larbey, à paraître dans Les Carnets du Yoga)


Marie

 

LES TECHNIQUES​​
 

Il y a plusieurs pédagogies possibles, nous avons choisi de suivre l'enseignement de Nil Hahoutoff pour sa pédagogie, pour les temps d'intégration entre chaque posture et pour la précision de ce travail.

 

Le yoga pour Nil Hahoutoff :

C’est une somme d’exercices de valeur universelle (rien à voir avec le folklore traditionnel occidental).

C’est une science, une philosophie qui a trait à la nature de l’homme, à sa structure psychique, à son  insertion dans l’univers.

​LA PRATIQUE

La relaxation

C’est-à-dire le retrait de toute la musculature, de toutes les tensions d’origine émotive, résultant de toutes nos angoisses, peurs, agressivité, qui perturbent le déroulement normal des fonctions y compris celui de la pensée.

Du plan physique au plan spirituel : c’est l’abandon de soi et le dépassement des limitations dérisoires qui nous rendent disponible, ouvert, tolérant, présent aux autres en dissipant  notre agitation mentale.

Les postures (asana)

 Elles ont pour but de retrouver l’équilibre du corps par le rétablissement d’une circulation correcte des énergies vitales en réduisant la fatigue et les tensions musculaires, ceci grâce à des exercices appropriés. Il s’agira d’ouvrir ce qui est fermé : ceintures scapulaire et pelvienne et d’étirer ce qui est trop court : nuque, région lombaire et creux poplités.

© 2023 by Name of Template. Proudly created with Wix.com

  • Twitter Clean
  • w-facebook
  • w-googleplus
  • w-youtube